Ti Coin Des Maths

  • : Bienvenue Jeu Set et Maths
  • Bienvenue Jeu Set et Maths
  • : Le programme de Jeu Set et Maths : Faire des maths avec plaisir ! Tout pour le collège : des activités, des cours, des exercices, des contrôles, des activités Tice avec geoplan ou geogebra ou Ipad, des trucs de profs, quelques perles, des énigmes, des illusions d'optique ... bref, des maths et beaucoup d'humour !
  • Contact

Les visites

depuis le 8 avril 2011

 

Besoin d'une traduction ?

Recherche Sur le Blog

14 octobre 2016 5 14 /10 /octobre /2016 16:44

Il tourne autour des origines du jeu d'échecs un brouillard historique. Pour certains auteurs, c'est le plus ancien jeu intellectuel, ils placent l'origine des échecs au temps d'Adam et Eve qui les pratiquaient pour se consoler du meurtre d'Abel. Des hypothèses affirment aussi qu'il existait des traces aux Indes 2000ans avant Jésus-Christ. Une autre origine serait reliée à la Chine : "500ans avJC, le Bouddha prêchait contre la pratique du jeu d'échecs le dimanche". Enfin, certains n'hésitent pas à placer les origines du jeu d'échecs environ 1200 ans avJC en Grèce : ce serait Palamède qui l'aurait inventé pour donner un loisir à ses soldats pendant la guerre de Troie...
Ces légendes alimentent la magnificence du jeu d'échecs !



La Légende de Sissa

 

Les historiens sont parvenus à un semblant de consensus. Selon eux, les échecs seraient nés aux environs du Ve siècle de notre ère, au nord de l'Inde. En fait, ce n'était pas à proprement parlé du jeu d'échecs tel que nous le connaissons aujourd'hui mais du Chaturanga (ce qui signifie "4 rois"). Ce jeu d'armée se jouait à 2 ou à 4 adversaires et l'objectif du combat était de détruire l'armée adverse ou de capturer son roi. Il est d'ailleurs à noter que le hasard pouvait intervenir tout au long des parties suivant que l'on introduise ou non les dés dans les règles du jeu. L'écrivain arabe Asaphad rapporte que le philosophe Sissa, fils de Daher, imagina le jeu d'échecs, où le roi, quoique la pièce la plus importante, ne peut faire un pas sans le secours de ses sujets, afin de rappeler au monarque indien Scheran les principes de justice et d'équité avec lesquels il devait gouverner.

Il aurait ainsi réussi à distraire le roi neurasthénique. Scheran, voulant le remercier, lui demanda de choisir lui-même une récompense.

Alors Sissa aurait ainsi répondu :

" Il me faudrait un peu de blé. "

"C'est parfait Sissa, mais combien en veux-tu donc ? " s'enquit de rajouter le souverain.

Voilà aurait dit Sissa :

" il ne vous suffit que de placer un grain de blé sur la première case de l'échiquier, puis deux sur la deuxième, quatre sur la troisième, huit sur la quatrième, et ainsi de suite jusqu'à la 64eme en doublant à chaque fois le nombre de grains. C'est assez simple et le total des grains de blé est la quantité que je désire..."

Le roi fut surpris et amusé par une demande aussi modeste :

"Je fais une bonne affaire ! Vous serez récompensé ! "
A ton avis, le roi a-t-il pu récompenser Sissa ?

 

Voici une activité sympa à faire en classe de trois manières

 

Sous forme de problème ouvert ou Sous forme de problème guidé

Avec le tableur en salle informatique

 

On travaillera bien sur sur les puissances du nombre 2, et les puissances, c'est très puissant puisque même la calculatrice donne un résultat bizarre... L'occasion de prolonger l'activité par la notation scientifique qui ici a tout son sens !

Partager cet article

commentaires